Tout savoir sur les chuchoteurs d’animaux domestiques

Si vous avez un ou des chevaux dans votre ferme, c’est que vous aimez probablement ceux-ci et si vous les aimez, vous avez sûrement déjà chuchoté dans leurs oreilles. Mais savez-vous qu’il s’agit vraiment d’un métier à part entière que d’être un chuchoteur d’animaux ? Découvrez.

Chuchoteur : c’est quoi ce métier ?

Le terme et le métier même furent inventés au 19e siècle par un Irlandais qui essayait de guérir un cheval qui a été maltraité. Dès lors, c’est devenu un vrai métier que tout le monde ne peut pas faire d’ailleurs. Plus qu’un don, il s’agit d’employer de véritables connaissances pour chuchoter à l’oreille des animaux afin de rassurer ceux-ci. On parle souvent de ce terme dans le monde équestre. En effet, rappelons qu’il existe même un traité qui s’appelle « Xénophon » qui exige le bon traitement des chevaux pendant l’équitation.

C’est ainsi que les chuchoteurs ont inventé toutes sortes de techniques afin de pouvoir parler avec douceur et compréhension ces animaux.

Chuchoteur et éthologue, est-ce la même chose ?

La réponse est non et il ne faut pas du tout les confondre. En fait, un éthologue est un scientifique qui est spécialiste des chevaux. Il a étudié l’anatomie de ces animaux, fait des recherches sur leur monde…tandis que les chuchoteurs ont pour rôle de guérir ceux-ci grâce à la pratique des techniques issues de l’équitation douce. Parfois, ces techniques ont été issues des recherches réalisées par les éthologues. Pour résumer, on dira juste que les chuchoteurs sont des pratiquants tandis que les éthologues sont plutôt des théoriciens, des chercheurs.

En quoi consiste la méthode du chuchotement?

La méthode en soi s’appelle le « natural horsemanship », évoquant une relation étroite, presque intime entre le chuchoteur et l’animal. Mais bien avant de lui parler avec douceur, le professionnel va observer le comportement du cheval en question, il va s’intéresser à la psychologie de celui-ci lorsqu’il est avec les autres par exemple. L’approche est non violente avec douceur pour ne pas effrayer le cheval.

Apparemment, ces animaux ressentent tout de suite s’il y a une violence. En fait, en murmurant à l’oreille du cheval, le chuchoteur va aussi essayer de gagner sa confiance, faute de quoi il est impossible d’appliquer la méthode. Il va ainsi entrer en contact avec lui dans la confiance la plus totale. Le chuchoteur est là, non seulement pour guérir, pour rassurer le cheval, mais pour devenir son ami, son maître. C’est à l’animal de faire son choix, une fois qu’il sent qu’il peut faire confiance.

Des conséquences positives sur l’animal

Bien évidemment, le cheval commencera à avoir confiance en son nouvel ami. Une fois cela fait, il pourra se soumettre plus facilement et plus naturellement à son maître. Cette méthode va également le rassurer si bien qu’on n’aura plus de difficulté à le monter.

Au final, c’est une relation plus que sereine que le chuchoteur cherche avec son animal et cela ne peut se faire que lorsque le cheval sera en totale confiance. On parle quand même de dressage, mais pas de manière violente, mais de manière passive tout en essayant de comprendre l’environnement de l’animal, ses peurs, ses doutes bref, sa psychologie.

Pour devenir un bon chuchoteur, il ne suffit pas de le vouloir, mais vraiment de s’imprégner du monde équestre.